09H00/10H30 - 1ere PARTIE

L’articulation temporo-mandibulaire (ATM)

Je ferai une courte présentation sur la façon dont nous considérons l'ATM d'un point de vue fonctionnel et sur la façon dont l'occlusion est liée aux dysfonctions temporo-mandibulaires (DTM). Contrairement à la croyance populaire et à la littérature (qui est imparfaite), je soulignerai l'importance de diagnostiquer à partir d'une position condylienne stable et pourquoi cela est important pour le diagnostic et la planification du traitement des signes et des symptômes des DTM.   

 

Anatomie dynamique

Je présenterai l'anatomie de l'ATM mais d'un point de vue fonctionnel et je montrerai comment la fonction et la forme vont de pair. J'examinerai l'anatomie dynamique et non l'anatomie statique et je prouverai que tout tourne autour de la mastication. Je soulignerai l'importance du modèle de mastication verticale et comment une mastication horizontale sera directement liée à l'usure des dents, aux récessions, aux abfractions et aux DTM.

 

10h30 – 11h00 - Pause

 

11H00/12H30 - 2e PARTIE

Stabilité orthopédique

J'insisterai sur le fait que la stabilité orthodontique devrait être l'objectif principal de tous les orthodontistes. Cependant, pour que la stabilité orthodontique soit l'objectif principal, nous devons redéfinir ce qu’est l'occlusion. Dans mon exposé, je parlerai de la façon dont la définition de l'occlusion devrait être revue et du fait que le mot stabilité orthodontique devrait remplacer le terme impropre d'occlusion.

 

Importance de la dimension verticale

Beaucoup de nos patients atteints de DTM souffrent d'un problème dans la dimension verticale. La dimension verticale n'a jamais été très populaire dans l'histoire de l'orthodontie, mais lorsque vous traitez des patients souffrant de DTM, vous vous rendez compte, avec le temps, de l'importance de la dimension verticale pour le diagnostic et la planification du traitement. Cependant, pour diagnostiquer précisément la dimension verticale sur une base régulière, nous devons incorporer un montage articulateur (analogique ou numérique) qui, malheureusement, n'est pas trop populaire en orthodontie.

 

12h30 – 13h30 – Pause

 

13H30/15H00 - 3e PARTIE

Le concept de point d'appui

Le point d'appui est l'un de nos pires ennemis lorsque nous traitons des patients souffrant d'ATM. Traditionnellement, on l'appelle interférence postérieure, mais le point d'appui est plus qu'une simple interférence car la mandibule peut pivoter autour du point d'appui et sortir le condyle de la fosse. Lorsque cela se produit, nous perdons la capacité de mastiquer verticalement et c'est alors que nous observons une instabilité orthopédique et, comme le dit à juste titre Okeson*, "lorsque cette condition existe, les forces fonctionnelles peuvent produire une surcharge et des blessures, telles que l'usure des dents, des changements parodontaux et des altérations de l’ATM ».

* Définition d'Okeson : la stabilité orthopédique existe lorsque la position intercuspide stable des dents est en harmonie avec la position musculo-squelettique stable des condyles dans la fosse. Lorsque cette position existe, des forces fonctionnelles peuvent être appliquées aux dents et aux articulations sans léser les tissus.

 

Maladie articulaire dégénérative

Beaucoup de nos patients souffrant de l'ATM ont été ou sont actuellement atteints d'une maladie articulaire dégénérative (Degenerative Joint Disease ou DJD) et, dans de nombreux cas, celle-ci est directement liée à l'ATM. Je vais vous expliquer quelles sont les procédures de diagnostic des différents stades de la DJD et comment nous traitons les patients qui en souffrent.

 

Pourquoi des attelles ?

L'utilisation d'attelles est courante dans le traitement des DTM, mais je vais présenter un nouveau type d'attelle qui est très efficace pour détendre les muscles, asseoir le condyle, récupérer l'arc de fermeture du patient et diagnostiquer le point d'appui. J'expliquerai comment elle est construite, comment nous ajustons l'attelle et notre protocole d’utilisation de celle-ci. Je montrerai de nombreux patients traités avec cette attelle et pourquoi ces dernières devraient être utilisées à bon escient dans le traitement des DTM.

 

15h00 – 15h30 – Pause

 

15H30/17H30 - 4PARTIE

L'ATM et les aligneurs

Jamais, dans l'histoire de l'orthodontie, on n'a assisté à un changement de paradigme aussi considérable dans la profession qu'avec l'arrivée des aligneurs. L'avènement de cette nouvelle technique orthodontique a envahi l'orthodontie comme un véritable tsunami. Aujourd'hui, nous traitons par aligneurs, avec succès, de nombreux patients atteints de DTM. Pour ce faire, nous avons dû inventer notre propre système d'aligneur « AS », le seul système d’aligneur qui tient compte de la fonction et de l'esthétique. Je vous expliquerai comment nous utilisons ce système pour traiter les patients atteints de DTM.

 

Contrôle vertical avec aligneurs

Le diagnostic et le traitement de la dimension verticale sont des aspects très importants dans le traitement des patients atteints de DTM. Aujourd'hui, avec l'utilisation de l'ancrage squelettique, nous traitons beaucoup de ces patients avec des dispositifs d’ancrage temporaires (Temporary Anchorage Devices ou TADs) et des aligneurs.

 

Présentations de cas : De nombreux cas illustreront les sujets évoqués.

Copyright © key4events - All rights reserved